Domaine de recherche

Navigation




Propagation d'espèces exotiques dans les eaux suisses

Pourquoi il faut enrayer la prolifération de la moule quagga

Moule d'eau douce originaire de la mer Noire, la moule quagga a été observée pour la première fois en Suisse en 2015. Elle colonise tant les lacs que les cours d'eau.

En Suisse, sa présence est actuellement confirmée dans le lac de Constance, le lac Léman, le lac de Neuchâtel et le lac de Bienne. Elle peut occasionner des dégâts considérables, comme on a pu le constater à l'étranger (aux USA et dans l'UE). Une fois qu'elle a colonisé une zone, elle est impossible à déloger et engendre des coûts permanents en raison des efforts nécessaires pour limiter les dommages.

Afin d'empêcher, autant que possible, une propagation de la moule quagga depuis les lacs déjà colonisés vers les eaux restées indemnes, l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) recommande de prendre rapidement des mesures. Il y a tout lieu de penser que les bateaux de plaisance représentent le principal vecteur de propagation entre les eaux intérieures.

Veuillez suivre les recommandations de l'OFEV.

À la sortie de l'eau: lavez, vérifiez, séchez

Agrandir l'image À la sortie de l'eau: lavez, vérifiez, séchez


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.svsa.pom.be.ch/svsa_pom/fr/index/navi/index/schifffahrt/bernische-gewaesser/verbreitung_gebietsfremde_arten_in_gewaessern.html